Sorry, this image is copyright protected.
Zones de Chasse

Hunting Areas

1. Les ranchs d’Aswa Lolim

L’ancienne Réserve de faune Aswa Lolim a été déclassée sous Idi Amin. Elle couvre les sous-comtés de Purongo, Alero, Anaka et Koch-Goma. Bien que de nombreux fermiers se soient  installés dans cette zone de chasse, il encore possible de chasser les buffles du Nil, Cobes de l’Ouganda, bubales de Jackson et Cobes Defassa.

Aswa Lolim se trouve sur la rive orientale du Nil. D’une superficie de 500.000 hectares cette concession borde le parc de Murchison Falls sur 110 km à l’Ouest et longe le Nil sur 78 km au Sud. Le paysage est dominé par le roulement de la lumière sur les collines herbeuses, les petites vallées peuplées de palmiers. Près de la rivière, vous trouverez des forêts denses et de grandes étendues de marais à papyrus.

2. Le bassin de la rivière Kafu

L’immense bassin de la rivière Kafu s’étend le long du lac Kyoga. Il est parcouru par les  rivières Kafu & Mayanja et couvre les sept districts de Luwero, Nakaseke, Nakasongola, Kiboga, Kyankwansi, Kiryandongo et Masindi sur environ 5.000.000 hectares.

Le paysage de Kafu se compose principalement de marécages à Papyrus et fourrés denses ce qui en fait un terrain de chasse privilégié pour les Sitatungas d’Afrique de l’Est, Bush Duiker de l’Est, cobes des roseaux (Bohor), guibs du Nil, cobes  Defassa de l’Ouganda, léopards, Oribis communs et potamochères.

3. Le réserve de faune d’Ajai

Ajai Game Reserve a été nommée ainsi en hommage à un chef célèbre appelé Ajai.

 En 1937, le chef Ajai a déclaré la zone sanctuaire de faune  pour protéger des animaux sauvages « uniques », comme les Rhinos blancs, (aujourd’hui disparus). En 1965, après sa mort, le sanctuaire a été officiellement classé comme Ajai Game Reserve. Il est alors administré par l’ancien Wildlife Department dans le but de renforcer la protection des Rhinocéros blancs.

De 1950 à 1960, Ajai Game Reserve a été une célèbre destination touristique pour les chasseurs sportifs, dans la région du Nil occidental. Cette région fut aussi parcourue par le maintenant légendaire Safari Roosevelt au début du siècle dernier, Le Rhino Camp comme il le nomma existe encore aujourd’hui au même endroit sur le Nil

À la fin des années 1960, plus de 100 rhinocéros blancs ont été transférés dans la Réserve de faune d’Ajai et sur des zones périphériques du Nil occidental. Toutefois, à cause de l’anarchie et de la mauvaise gestion des années 1970 à 1980 les populations de rhinocéros et des autres espèces de gros gibier ont été considérablement réduites ou ont complétement disparu. En 1979, le dernier Rhino blanc a disparu de la région. 

UWS travaille actuellement sur un projet de réintroduction du White Rhino dans cette région historique,

Ouganda Wildlife Safaris a obtenu la concession de cette réserve et met en place un plan de gestion qui rendra à Ajai son ancienne notoriété. Sous notre impulsion, les populations de Cobes d’Ouganda et de Sitatunga progressent lentement et la chasse sportive est déjà possible par endroit.

Selon le plan de gestion actuel, la nouvelle politique est de protéger et de conserver la biodiversité de Ajai, de réintroduire les espèces clés et de développer les infrastructures. L’objectif est de conserver la zone de chasse historique mais aussi de veiller à la pérennité de cette région à Ouest du Nil pour en faire profiter les générations futures.

4. Karamoja

Notre zone de chasse, dans le nord de l’Ouganda, partageant sa frontière Nord avec le célèbre parc national de Kidepo reste comme l’un des derniers sanctuaires de faune sauvage du pays. La région de Karamoja, abrite encore une grande variété d’espèces absentes du reste du pays comme le grand Kudu, le petit Kudu, la gazelle de Bright et le Guépard. Les lions sont fréquemment entendus la nuit, d’autres carnivores comme les léopards, la hyène tachetée, le chacals à flanc rayé.

La population de buffles est très importante, les éléphants sont régulièrement observés, mais aussi les zèbres de Burchell, potamochères, phacochères,  girafes de Rothschild, guibs du Nil, cobes Defassa, cobes des roseaux et bubales de Jackson. Au sud Ouest de la zone de chasse se trouve une bonne population de cobe de Chandler dans premiers contreforts montagneux et de Dik Dik de Gunters dans le piémont.

Le territoire de Karamoja, la terre de guerriers nomades. avec une superficie de plus de 27000 kilomètres carrés, se situe aux frontières conjointes du Kenya et du Soudan la pointe Nord Est de l’Ouganda.

Ses frontières naturelles ont contribué à l’isolement de la région. A l’est se dresse l’escarpement du Rift Valley qui domine les plaines semi désertiques du Kenya. Au nord se trouvent le bassin vierge du parc national de Kidepo barré par une chaine montagneuse qui mène au Soudan à l’ouest se trouve Acholiland avec ses immenses marécages.

Située sur un grand plateau, une grande partie de Karamoja s’élève à plus de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer, ses quatre grandes montagnes surplombent la savane, les hautes terres de la région et les vallées fluviales.

Le climat de Karamoja est difficile, les pluies dépassent rarement 800 millimètres par an, certaines années 500 millimètres. La saison des pluies s’étend de Juin et Octobre la saison sèche de Novembre à Mars. On note une aggravation de la sécheresse de Novembre à Mars ces dernières années

5. Autres territoires

Il existe d’autres espèces, en Ouganda comme Sesse Island Sitatunga, l’Impala Afrique de l’Est, l’Eland Afrique de l’Est, et le Topi, chassables sur d’autres concessions. Nous pouvons organiser des safaris pour ces espèces si vous le souhaitez.

};